Observatoire de la Côte d’Azur , Nice , Architecture, Monuments, Musée Attractions de la Provence

Observatoire de la Côte d’Azur
Adresse - Boulevard de l’Observatoire - 34229
Type - Architecture, Monuments, Musée

Le ciel nocturne sur la Côte d’Azur, avec des étoiles lumineuses, scintillantes, attire les regards des gens ordinaires, en particulier des scientifiques-astronomes. C’est pourquoi ici (au sommet de la colline du mont Gros, à une distance d’environ 2 km du parc du mont Boron), à une altitude de 370 mètres au-dessus du niveau de la mer, l'Observatoire de la Côte d'Azur se trouve. La place pour sa construction ici, n'a pas été choisi par hasard : un grand nombre de jours sans nuages et l'air frais de Nice, créent des conditions excellentes pour les observations astronomiques.

Observatoire de la Cote dAzur NiceMaintenant, l’observatoire est non seulement un laboratoire scientifique de renommée mondiale, mais aussi un centre culturel – beaucoup de touristes viennent ici chaque année. Ils sont attirés au sommet du mont Gros par la possibilité d'observer les planètes, navigantes dans l'océan des étoiles. Les visites de groupes (on propose aux visiteurs la possibilité de monter à l’Astrorama – une plate-forme avec des télescopes à l'air libre, et des promenades fascinantes, à travers les sentiers de la forêt). Les employés de l'observatoire donnent aux visiteurs des conférences intéressants sur les planètes, les étoiles, les « trous noirs » et les autres merveilles de l'espace.

(Également « Astrorama » a un site Web où chaque jour, on indique à l’heure de la lever et du coucher des planètes et de la Lune).

L'observatoire peut être atteint par une route sinueuse, menant à la colline. Près de la porte, les invités sont accueillis par les statues de l'Astronomie et de la Physique (les œuvres des sculpteurs Jules Thomas et Aimé Millet).

L'histoire de la création de cet observatoire est telle, que l’idée de son ouverture appartient à Raphaël Bischoffsheim, un banquier et un mécène des sciences, d'origine néerlandaise. Il, en étant lui-même un astronome amateur, a effectué le soutien financier des travaux de 2 observatoires (se trouvant à Paris et sur la montagne du Pic du Midi dans les Pyrénées).

Bischoffsheim a acquis le sommet du Mont-Gros dans la propriété en 1878, et a commencé la mise en œuvre le projet de la construction de l'observatoire. Le projet, à sa demande, a été établi par l’ami du banquier – l'architecte Charles Garnier.

L'Observatoire de Nice
 est un ensemble complet, comprenant 18 bâtiments. (13 d'entre eux étaient construits par Charles Garnier dans le style Beaux-Arts). Les bâtisses de l’observatoire se trouvent dans le parc forestier magnifique qui s’étend sur une superficie de 35 hectares. D'ici, la vue imprenable s’ouvre sur l'ouest, en direction de Cannes, et sur l'est, vous pouvez voir Monaco.

Après la construction des bâtisses, il a été décidé d'annoncer un concours, entre les architectes, pour un projet de la construction du dôme, d’un diamètre de 24 mètres (qui dépasse la dimension du dôme du Panthéon à Paris).

En outre, le dôme d’un poids de 162 tonnes a dû tourner de manière facile et souple, autour d'un axe vertical, pour faciliter l'observation. Le concours a été gagné par le célèbre Gustave Eiffel, qui a offert une solution tout à fait extraordinaire. Eiffel a mis le dôme sur un « flotteur », qui « flottait » dans le canal annulaire. (Et afin que l'eau du canal ne gelât pas dans le froid, une solution de carbonate de potassium a été ajouté à l’eau).

Un grand télescope a été installé sous le dôme d’observatoire en 1887 (à ce moment-là, il était le plus grand dans le monde). Ce télescope-réfracteur de 18 mètres de long avait un diamètre de 76 centimètres. De plus, les astronomes ont un télescope moins grand, d’un diamètre de 50 cm. Au surplus, en utilisant ce très petit télescope, l’astronome Auguste Honoré Charlois, a été en mesure de découvrir 40 astéroïdes !

En 1986, l’Observatoire de Nice a fusionné avec le Centre d’Études et de Recherches en Géodynamique et en Astrométrie (qui se trouve dans les Alpes-Maritimes). Ensemble, ils forment l'Observatoire de la Côte d’Azur. Maintenant, les astronomes-scientifiques effectuent des recherches approfondies (concernant la planétologie, la physique stellaire et les ondes gravitationnelles).

Carte - Observatoire de la Côte d’Azur



Lamotte-du-Rhône Lamotte-du-Rhône
Lamotte-du-Rhône - est une des anciennes villes de la région administrative Provence — Alpes —...
La Bastidonne La Bastidonne
La Bastidonne - est une des anciennes villes de la région administrative Provence — Alpes — Côte...
Gargas Gargas
Gargas - est une des anciennes villes de la région administrative Provence — Alpes — Côte d’Azur...
Avignon Avignon
Avignon est le chef-lieu du département de Vaucluse au Sud de la France. Cette ville vous...
Pégomas Pégomas
Pegomas - est une des anciennes villes de la région administrative Provence — Alpes — Côte d’Azur...
Sigonce Sigonce
Sigonce - est une des anciennes villes de la région administrative Provence — Alpes — Côte d’Azur...
Céreste Céreste
Céreste - est une des anciennes villes de la région administrative Provence — Alpes — Côte d’Azur...
Saint-Étienne-les-Orgues Saint-Étienne-les-Orgues
Saint-Étienne-les-Orgues - est une des anciennes villes de la région administrative Provence —...
Sainte-Tulle Sainte-Tulle
Sainte-Tulle - est une des anciennes villes de la région administrative Provence — Alpes — Côte...
Sainte-Croix-du-Verdon Sainte-Croix-du-Verdon
Sainte-Croix-du-Verdon - est une des anciennes villes de la région administrative Provence — Alpes —...




Catalogues

Accueil Contribution Publicité Contacts © Notre Provence Group 2015 - 2020


Go Top